Saturday, February 26, 2011

Trying not to think nor to sink

Les vacances tirent à leur fin et j'appréhende pas mal la reprise (fatigue, déprime...). Faut dire qu'elles ont été bien merdiques ces vacances, à l'image de ce début d'année. Je ne sais pas quand ça va s'arrêter. Je ne suis pas surfeur, c'est peut être pour ça que je n'arrive pas à ressortir du creux de la vague. Par contre je suis bon nageur, ce qui explique pourquoi je ne me suis pas encore noyé... Il y a néanmoins eu quelques moments moins pourris, comme le concert de mardi, qui ne s'est pas trop mal passé. "Pas trop mal" dans le sens où les groupes ont bien envoyé. Baise Ball avec son punk rock un peu bancal qui bourre et Billy Gaz Station avec ce mix perso bien classe de heavy 70's et power pop 90's. C'était même le meilleur concert que j'ai vu d'eux je crois. Hyper carré, en place, prenant, ils méritaient vraiment mieux que le Up & Down. Oui parce que malgré plein de bons côtés, c'est pas terrible comme endroit pour ce qui est de l'aspect musical. Et ça a dû leur faire un choc après leur release party chez eux, trois jours avant, à la Nef d'Angoulême avec près de 250 personnes. En tout cas ils s'en sont plus que bien tirés. J'ai hâte de les revoir à Paris, dans une salle comme les Combustibles et ses bonnes conditions.
C'était sympa aussi de faire le retour en train, en première classe et d'y lire l'adaptation manga du Capital de Karl Marx. Enfin moi ça m'a amusé. J'avais lu un article dessus dans un Télérama et j'ai chopé les deux volumes lors d'une pérégrination à la Fnac. La préface, signée par Olivier Besancenot, se défend d'une approche simpliste, les méchants capitalistes contre les gentils travailleurs mais c'est quand même ce qui se dégage. Surtout dans le premier tome où l'on suit l'évolution d'un jeune fromager qui va se développer et produire de plus en plus avec l'aide financière d'un investisseur (forcément cupide). Très naïf j'ai trouvé. Le deuxième tome est un peu plus complexe (et compliqué) mais mieux. Mais ce n'est pas ce qui m'a le plus occupé durant le trajet. D'une ça se lit vite et de deux j'avais un projet que je voulais finir impérativement. Mon premier fanzine ! Par contre désolé, pas la peine de vous emballer, il ne traite pas de punk rock ou de culture indé. C'est beaucoup plus personnel et pour cette raison il n'a été tiré qu'à deux exemplaires. Un pour moi et un pour la "malheureuse élue". Personne d'autre ne le lira. Pourtant il a de la gueule et je n'en suis pas peu fier ! Et l'effet escompté a été atteint hier (enfin en partie). Touchée. Coulée. Seulement maintenant que j'ai fait ça, je n'ai pour l'instant plus trop d'autre but à court terme pour tenir et plus de séries à regarder pour m'occuper l'esprit. Trying not to think nor to sink...

disque écouté en écrivant ce post : ANDREW W.K. "I get wet" cd

3 comments:

karine said...

En plein cœur.
Merci, encore.

Bir said...

Dans l'cul...
Pour les autres !

Existera t'il un jour ce fanzine ?

Guillaume Circus said...

♥♥ :(

Rien n'est moins sûr Bir... Là c'était un peu l'oeuvre d'une vie. ;)